Accessgraph

Contexte

Les Documents En Relief (DER) permettent aux personnes avec déficiences visuelles d’explorer des représentations graphiques par le toucher. Elles peuvent ainsi avoir accès à des contenus indispensables pour de très nombreux apprentissages mais difficilement appréhendables par le langage seul (une carte géographique, un plan, le schéma anatomique d’une plante, un graphique, etc.).

Cependant, les techniques et outils utilisés pour concevoir et interagir avec ces DER n’ont pas bénéficié de la dynamique du numérique. Aussi, ces DER traditionnels présentent un certain nombre de limites qui pèsent à la fois sur les pratiques des enseignants spécialisés mais aussi sur l’apprentissage des élèves malvoyants et non-voyants. Dans ce contexte, le laboratoire de recherche appliquée « Cherchons pour Voir », commun à l’Institut de Recherche en Informatique de Toulouse (IRIT) et à l’Institut des Jeunes Aveugles (IJA) de Toulouse a conçu deux dispositifs numériques: DERi et Tangible Box. DERi (cf. figure 2a)est un dispositif permettant de rendre interactif un DER (activation de sons ou de descriptions verbales audio associés à l’exploration tactile). Tangible Box(cf. figure 2b)est un autre dispositif interactif à très bas coût, très similaire dans le principe, mais permettant d’utiliser des objets afin de manipuler des données numériques (informatique tangible). DERiet Tangible Box ont été conçus de façon participative, avec les professionnels de la déficience visuelle. Ils sont aujourd’hui utilisés dans plusieurs classes spécialisées de l’IJA pour enseigner plusieurs matières (Géographie, Histoire, Mathématiques, Orientation et Mobilité, etc.)

Objectifs

Le projet AccessGraph a pour objectifs:1)de finaliser le transfert de deux dispositifs depuis le laboratoire « Cherchons pour Voir » vers les professionnels de la déficience visuelle; 2)d’élaborer un ensemble de connaissances relatives aux conditions sous lesquelles ces deux dispositifs numériques améliorent les apprentissages des élèves déficients visuels par comparaison aux pratiques traditionnelles impliquant des dessins en relief.

Le projet s’appuie sur un consortium scientifique pluridisciplinaire composé de deux laboratoires toulousains dont les champs d’expertise sont complémentaires : l’Institut de Recherche en Informatique de Toulouse1 (UMR 5505) et le laboratoire CLLE2(Cognition, Langues, Langage, Ergonomie, UMR 5263) et trois centres spécialisés sur la déficience visuelle (IJA3, ASEI-Cival Lestrade4, CTRDV5). Il s’appuie également sur le laboratoire de recherche appliquée«Cherchons pour Voir»6, commun à l’IJA et à l’IRIT.